Dev Virahsawmy - Literature or sheer garbage?

Discussion dans 'Actualités de l'Ile Maurice' créé par Rafic Soormally, 23 Mar 2013.

  1. Dev Virahsawmy - Literature or sheer garbage?​


    « Les patois se parlent, mais ne s’écrivent pas pour former des oeuvres littéraires » (ref. Larousse)

    [​IMG]
    Dev Virahsawmy, Linguist and former politician

    Reference Dev Virahsawmy’s article « Living Together in Literature », published in Mauritius Times of 15th March 2013.

    The linguist Dev Veerahsawmy must take Mauritians for retards to even attempt to make them believe that the English Language is allegedly a ‘creole language’. While his English leaves a lot to be desired, his so-called creole spelling sinks to new lows. Mauricien is spelt M A U R I C IEN and not ‘morisien’ or ‘morisyn’ or ‘morysien’ and so on. Phonetically, one can spell any way one chooses in any language. But for the purposes of syntax, orthography and literature, one has to spell properly and structure one’s sentence properly.

    The term « Creole » is a European term of Iberian (Spain/Potugal) origin which means a White European man or woman born in inter-tropical slave colonies. Petit Larousse gives the following definition:
    « Créole : Adjectif et nom
    • Personne de pure race blanche, née aux colonies : Joséphine deBeauharnais était une créole de la Martinique.
    • Patois des nègres aux colonies, formé de mots français vieillis ou défigurés et de mots empruntés un peu à toutes les langues étrangères. »


    Speech therapy and militant ideology
    Hence, as African slaves interacted with their European masters, they spoke in broken French, in broken English, in broken Spanish, in broken Portuguese. This broken European language of slaves was called a creole, through which the slaves themselves became known as Creoles. In Jamaican English-based creole, Jesus is Jizaas and in Martinique’s French-based creole, Jésus is Zézi. This is the way slaves pronounced and phonetically spelt the proper name. This is due to the limitations of the mouth, and it is the job of the linguist to use speech therapy to cure this limitation and not to reinforce it.

    As a linguist himself, Dev Virahsawmy has for decades done the opposite of what a linguist should do. For sheer political reasons, he threw speech therapy out of the window and espoused Marxist-Leninist-Maoist revolutionary ideas, among them by distorting the way people should read and write properly, which inability was rooted in an uneducated proletariat at the time which, according to his militant ideology in the late 1960’s and early 1970’s, was designed to overthrow what he and his militants of the Mouvement Militant Mauricien (MMM) believed to be a bourgeois government then led by Sir Seewoosagur Ramgoolam. When he says that he was a « political prisoner » in 1972, there is nothing which is further from the truth since his political agenda was to overthrow a democratically elected government through strikes, disruptions, often through violence, by attempting to bring the SSR government to its knees. He and his other militants made as if Mauritians were freedom fighters like in other European colonies which were fighting for their freedom. In fact, Mauritius gained its independence in 1968 and Mauritians were a free people. His motives were purely political in order to gain power. His reference to Professor Megan Vaughan personal belief and theory that a creole is allegedly a « product of multiple influences » in an « island, without natives » is sheer invention, distortion and is totally untrue. Similarly, the African-American Professor McWhorter came up with other theories alleging that the English language is a creole and that the first human language was also a creole – reference his « Creole Genesis Theory ».

    ‘Makbes phenomenon’
    Dev Virahsawmy names numerous authors indiscriminately in the belief that this will give credence to his equally fabricated theories. Anyone who believes that Shakespeare and George Bernard Shaw wrote in a patois creole language would undoubtedly need to redo one’s education. Any verbal means of communication is a language. We also have sign language, computer language, langue des animaux, etc. But the patois creole language has a specific slave connotation which other patois do not have. Moreover, « Les patois se parlent, mais ne s’écrivent pas pour former des oeuvres littéraires » (ref. Larousse). When Dev Virahsawmy distorts the spelling of Shakespeare’s MACKBETH to MAKBES in patois creole which he copied on the Haitian phonetic spelling and imported into Mauritius, he may well believe that this amounts to literary prowess, but others see it as mere plagiarism and garbage. How would he spell his own name in this language? Mauritians do not write le peuple as ‘lepep’, or l’éducation as ‘ledikasyon’. Those spellings have been fabricated and imposed on Mauritians and introduced in Mauritian education for political reasons. No parents serious about education would allow their children to adopt such language atrophy. Dr Jay Busjeet says that it is like injecting dyslexia into the mind of the Mauritian child. Moreover, in his article « Créole, une mystification », Robert Fournier of the University of Carleton said the following : « il m'apparaît que revient au petit monde de la sociolinguistique historique le soin d'amorcer le rétablissement des faits, afin d'éviter de perpétuer une idéologie à fondement raciste dépassée qui a pris l'allure ce dernier demi-siècle d'une véritable mystification scientifique. » The political scheme behind the imported French political concepts of créolisme and créolité is to destroy the cultures of Indo-Mauritians, a scheme well entrenched in Dev Virahsawmy’s militant party in which he formed part when he was arrested and incarcerated in 1972.

    Holy Bible, Ramayana and Bhagavad-Gita
    Dev Virahsawmy mentions the King James version of the Holy Bible as having a profound effect on the English Language. But if English is a creole language as he alleges, why did Jamaicans chose to write the Bible in Jamaican creole ? Also, the Holy Bible does not use literature to promote his homosexuality and LGBT agenda. In fact, the Bible refers to homosexuality as an « abomination ». Similarly, The Ramayana, The Bhagavad-Gita, the Hindu Holy Scriptures which he mentions as well, have nothing to do with promoting either the creole language or homosexuality. Good Hindus and Christians would most certainly take deep offence to it. Any form of language is merely used to disseminate the teachings of the Holy Scriptures.

    Conclusion
    If Dev Virahshawmy, the architect of language atrophy, « formé de mots français vieillis ou défigurés », to borrow the definition of Petit Larousse, in Mauritius, which atrophy has recently been introduced in Mauritian education, feels the need to multiply his political campaign through continuous fallacious arguments and fabricated theories, it is clear indication that his scheme is failing, and dismally to right-thinking and properly educated Mauritians.

    M Rafic Soormally
    London
    20 March 2013

    Reply sent to Mr M Ramlallah’s Mauritius Times




    Dev Virahsawmy - Literature or sheer garbage?

    « Les patois se parlent, mais ne s’écrivent pas pour former des oeuvres littéraires » (ref. Larousse)
     
  2. boispignolet

    boispignolet Membre

    Muhammad Rafic Soormally n’est pas un bon musulman.

    http://www.youtube.com/watch?v=cZVb7a2-VSE

    Muhammad Rafic Soormally n’est pas un bon musulman :
    Comme la plupart des religions, l’Islam, en général, interdit le mensonge. Le Coran dit : «Dieu ne dirige pas les transgresseurs et les menteurs» (Sourate 40, Verset 29). Dans le Hadith, on trouve la citation de Muhammad : «Soyez honnêtes parce que l’honnêteté conduit à la bonté et la bonté conduit au Paradis. Méfiez-vous de la fausseté parce qu’elle conduit à l’immoralité et l’immoralité conduit à l’enfer.»

    Le Prophète a dit:

    «Parmi les hommes, le véridique est celui qui ajoute foi aux paroles d’autrui avec le plus de force, et le menteur celui qui s’acharne le plus à montrer la mauvaise foi des autres.»


    Rafic Soormally dans de nombreux posts cite souvent des définitions qu’il prétend avoir trouvées dans le dictionnaire Larousse.
    En réalité, les définitions qu’il cite ne figurent dans aucun Larousse actuel !

    Par exemple dans ce post, il écrit :

    « Les patois se parlent, mais ne s’écrivent pas pour former des oeuvres littéraires » (ref. Larousse)

    Après avoir évidemment vérifié cela directement chez Larousse (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/patois/58677) ainsi que dans un dictionnaire Larousse imprimé et un Larousse logiciel pc, je n’ai trouvé aucune trace de cette définition.

    Sauf ici bien évidemment :

    http://www.halalmagazine.com/2011/03/30/l%E2%80%99islam-avait-deja-libere-la-femme/

    http://muhammad-ali-ben-marcus.blogspot.fr/2012/04/aime-cesaire-independance-ou.html



    Rafic réédite souvent ses mensonges afin de tenter d’assoir une prose raciste et qu’il souhaite dévalorisante pour une partie de la population mauricienne.

    Le créole mauricien n’étant pas un patois, mais une langue à part entière, il n’est donc pas concerné par cette tentative d’amalgame.

    Concernant un vrai patois, voici par exemple celui venant du Nord de la France : http://michellehautmont.e-monsite.com/pages/textes-en-patois-du-nord/texte-en-patois-du-nord-de-la-france-a-lire-doucement-pour-comprendre-si-vous-n-etes-pas-du-nord.html

    Les patois s’écrivent donc et la littérature est abondante et sous toutes ses formes.

    Rafic est un personnage minable et d’une rare ignorance crasse. Dans ce post, il s’en prend une nouvelle fois à Dev Virahsawmy. Cet homme de 71 ans a consacré une bonne partie de sa vie à aider son prochain. Ce n’est pas un terroriste soi-disant intellectuel comme Rafic Soormally.

    Après avoir obtenu une Maîtrise à l’université d’Edinburgh en langues, littérature et linguistique, il retourne à Maurice pour aider son pays, contrairement à d’autres qui préfèrent écrire des pamphlets fallacieux et racistes depuis Londres.

    http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/virahsawmy.html

    Qu’est-ce que Muhammad Rafic Soormally a fait pour les jeunes de son pays et pour son pays en général ?

    Dev Virahsawmy est titulaire d’une Maîtrise (MA), Language, Literature and Linguistics et a été enseignant au MIE. Concernant Rafic quelles sont ses qualifications en linguistique ?

    Rafic est un descendant de coolies indiens illettrés qui arrange à sa façon l’histoire. Féru de Larousse qu’il n’a pas bien lu, il ferait mieux de revoir dans ce dictionnaire le mot créole et plus particulièrement :

    Larousse 2010 :

    créole

    (espagnol criollo)

    nom et adjectif


    1. Personne d'ascendance européenne née dans une des anciennes colonies européennes de plantation (Antilles, Guyane, La Réunion, etc.).

    2. Par extension. Toute personne native de ces régions, quelle que soit son ascendance.

    Scoop du Larousse bien aimé de Rafic :

    Rafic est un créole sauf à la rigueur si sa naissance est postérieure à l’indépendance de l’Ile Maurice !!! Merci qui, merci Larousse.

    A suivre...
     
  3. boispignolet

    boispignolet Membre

    Suite...

    Quelle langue parlaient les ascendants de ce cher créole indien à leur arrivée à Maurice ?

    Le choix est vaste : Hindi (aujourd’hui langue officielle de l’Inde associée à l’anglais) ? Urdu ? Tamil ? Marathi ? Telugu ? Bhojpuri ? Ou l’un des très nombreux dialectes de l’Inde ?

    Il faut être lucide et comprendre qu’à l’époque, les ex-esclavagistes ne recherchaient pas des intellectuels pour travailler la canne à sucre ou pour devenir des employés de maison. Le livre « Les Rochers de Poudre d’Or » de Nathacha Appanah en donne une fidèle description.

    Dev Virahsawmy et Sarita Boodhoo œuvrent pour des langues dans lesquelles ils s’investissent. Alors pourquoi ce qui est mauvais pour l’un est bon pour l’autre ?

    http://www.kotzot.com/news/apprendre-le-bhojpuri-avec-sarita-boodhoo/

    Contrairement au créole, le Bhojpuri n’est pas une langue majoritaire à Maurice et si elle est parlée à peu près couramment par une partie de la population, elle est loin d’être parfaitement maîtrisée à l’écrit d’où le rôle que se propose de jouer Sarita Boodhoo dans ce cas. Chacun prêche donc pour sa paroisse et c’est bien ainsi.

    Pour en revenir au créole, il faut rappeler que l’enseignement de celui-ci est optionnel et que personne à Maurice n’est obligé de l’utiliser dans la vie de tous les jours. Par contre, l’Ile Maurice étant une République démocratique, il faut évincer certains oiseaux de mauvais augure qui souhaitent l’établissement d’une pensée unique et une dictature intellectuelle comme on en trouve dans certains pays.

    D’après Rafic, il n’y aurait pas de littérature en langue créole. Quel crétin ! La littérature créole abonde de par le monde, il suffit de chercher sur le web à l’aide d’un moteur de recherche.

    Le Code noir interdisait aux esclaves d’apprendre à lire et à écrire, et cela jusqu’à l’abolition de l’esclavage en 1835. Contrairement à ce qu’affirme ce blaireau de Rafic, de nombreux textes en créole existent et même un dictionnaire écrit en 1880 par Charles Baissac (1831-1892) professeur au Collège Royal à Maurice.

    Je reprends ce qu’a écrit Issa ASGARALLY en juin 2002 :

    « … Le risque du multiculturalisme est de mettre
    des gens dans des boîtes et d’ethniciser notre vision de la société. Le champ est alors libre pour que les fanatiques de tous poils imposent ce qu’Amin Maalouf appelle les « identités meurtrières », c’est-à-dire une
    conception qui « réduit l’identité à une seule appartenance, installe les hommes dans une attitude partiale, sectaire, intolérante, dominatrice,
    quelquefois suicidaire, et les transforme bien souvent en tueurs, ou en partisans des tueurs ».


    Muhammad Rafic Soormally, credit controller dans une firme basée dans le nord de Londres démontre sur ce forum toute la nocivité de sa pensée destructrice.
     
  4. boispignolet

    boispignolet Membre

    Suite...


    Autres exemples de sa perfidie :

    Il cite encore une fois le Petit Larousse : « Patois des nègres aux colonies,formé de mots français vieillis ou défigurés et de mots empruntés un peu à toutes les langues étrangères

    Il oublie sciemment de mentionner que cette définition provient du tout premier Petit Larousse de 1905 !!! Le temps s’est arrêté à cette année-là pour Rafic !!! Crédible le gonze !

    Le Petit Larousse aujourd’hui : Nègre : Le Petit Larousse - nègre n.m.

    nègre, négresse

    (espagnol negro, du latin niger, noir)

    nom


    1. Personne de couleur noire. (La connotation (nègre) fréquemment raciste de ce mot rend préférable l'emploi du terme Noir.)

    Le Grand Robert 2010 : Nègre : Vieilli, péj. (Terme raciste, sauf lorsqu'il est employé par les Noirs eux-mêmes.

    Ecrit de Rafic :” is the job of the linguist to use speech therapy to cure this limitation and not to reinforce it.”

    D’après lui, le créole est une maladie !!! Ayo ! le docteur Rafic doit avoir beaucoup de malades à soigner à Maurice ! Près de 1 286 051 personnes d’après le dernier recensement !

    Ecrit de Rafic : “When he says that he was a « political prisoner » in 1972, there is nothing which is further from the truth since his political agenda was to overthrow a democratically elected government through strikes, disruptions, often through violence, by attempting to bring the SSR government to its knees.”

    Circulez, il n’y a rien à savoir de plus, c’est MA vérité ! Le problème c’est qu’il y a eu de nombreux autres prisonniers politiques à cette époque ainsi qu’une atteinte à la liberté de la presse. Rafic fait l’impasse sur tout cela. L’amnésie sélective a du bon parfois lorsqu’il s’agit de discréditer une personne. Il est coutumier du fait ce salopard !

    Ecrit de Rafic : “The political scheme behind the imported French political concepts of créolisme and créolité is to destroy the cultures of Indo-Mauritians, a scheme well entrenched in Dev Virahsawmy’s militant party in which he formed part when he was arrested and incarcerated in 1972.”

    Détruire près de 70% de la population! Qu’elle force de frappe ce Dev Virahsawmy! Allez ! On y croit !

    L’homosexualité un problème récurrent pour Rafic. Effectivement, il y a des homosexuels musulmans et aussi parmi les imams. La routine ordinaire donc, sauf pour Rafic.

    Dyslexie à cause du créole à l’école ! Un nouveau concept du neurologue Rafic.

    Et pour terminer, une petite chanson pour Monsieur Muhammad Rafic Soormally :

    http://www.youtube.com/watch?v=m-XY2icNZow

    Charles Boispignolet
    Paris
    1 avril 2013
     
  5. boispignolet

    boispignolet Membre

  6. boispignolet

    boispignolet Membre

Partager cette page