Open Letter to Darlmak Naëck – The Truth that Hurts !

Discussion dans 'Actualités de l'Ile Maurice' créé par Rafic Soormally, 11 Août 2012.

  1. Open Letter to Darlmah Naëck – The Truth that Hurts !

    OPEN LETTER TO DARLMAH NAËCK – THE TRUTH THAT HURTS !

    John 8:32 – « Then you will know the truth, and the truth will set you free. » Suspending Darlmah Naëck, journalist at The Défi Media Group, from his functions for speaking the truth and for expressing his opinions on established historical facts is a symptom of a very serious disease which is plaguing Mauritius.

    [​IMG]
    Journalist Darlmah Naëck victimised for speaking the truth


    On 8th August 2012, Darlmah Naëck published in The Défi Quotidien an article entitled : « Pourquoi les créoles posent problème ». Even though the Editor in Chief of the Group was abroad at the time, Mr Naëck, as co-editor, is deemed to be within his right under delegated authority to have the article published. It appears that his piece was intended to establish certain facts and the truth following an earlier interview given by Dr Arnaud Carpooran « Il faut aider le créole à s’épanouir et à se diversifier », published in Le Défi Quotidien of 6th August 2012, in which there are numerous inaccuracies and in which he indulged in sheer political propaganda.

    Because some readers took exception to it, the Défi Group decided to remove the blog, but nonetheless allowed others, like Jean Marie Richard and Priest Alain Romaine to castigate Mr Naëck in articles published in Défi Blog on 10 August 2012 and which articles also contain blatant inaccuracies and untruths, and even insults towards the non-Creole segments of the population. Boasting of a « Creole civilisation » hinted to the specificity of a « Creole people » as being kind of special and very distinct from the rest of the population. Will others be rightfully justified in speaking, for example, of Indian, Muslim or Hindu civilisation when speaking of Indian, Muslim or Hindu Mauritians? The two uninhibited authors (Richard and Romaine) even quoted extensively from Mr Naëck’s removed article, which is most unfair and undermines freedom of expression, intelligent discourse and fair exchange of ideas or debate. In fact, there is nothing factually wrong, insulting or injurious with Mr Naëck’s article. He merely established the facts and kept his personal opinions to a strict minimum. He did not at any time incite any kind of racial or religious hatred against any community. In fact, even though the term is often used, it is doubtful whether there is indeed a ‘creole community’, given that the Creolist and journalist Gilbert Ahnee himself would rather speak of the « société créole » since Creoles (meaning African-Mauritians) are found in every community. But, through sheer racism and religious discrimination, Jean Marie Richard only refers to the Rosemary Nelson’s, the Filip Fanchette’s, the Serge Claire’s, the Jean Margéot’s, the Freddy Kuntz’s and leaves out the Ahmad’s and the Vishnu’s.

    What does Creole really mean?
    There is total confusion surrounding the term creole itself. In « Créole, une mystification », Robert Fournier says that, during the last 50 years, it has been politically changed to a racist term. Let's look at the Larousse's definition of the term Creole:

    << CRÉOLE, n. et adj. (portugais crioulo, esp. criollo) confondu souvent, à tort, avec métis, se dit au contraire d’une personne de pure race blanche, née dans les colonies espagnoles de l’Amérique ou, par ext., dans certaines colonies européennes intertropicales (Antilles, Guyannes, Réunion). (On emploie parfois l’expression : Nègre créole, pour distinguer le noir né aux colonies du noir venu d’Afrique.) n.m. Parler né à l’occasion de la traite des esclaves noirs (XVIe-XIXe s.) et devenu la langue maternelle de ces esclaves. (Il existe des créoles à base de français, d’anglais, de portugais, etc.) Le créole de la Guadeloupe. Les créoles anglais des Caraïbes. Parler créole. >>

    A Creole is therefore:
    (1) Either a White European born in slave colonies (which has to do with ethnicity);
    (2) Or an African slave identified by the patois creole (a person identified by the spoken language of slaves).
    Note: Creole can also refer to certain plants or animals in those colonies.


    The role of the Church
    It is a verifiable historical fact that the Catholic Church owned slaves and practised racism, and that most slaves, around 50% of whom were Swahili Muslims, were forcibly converted to Catholicism. Before the abolition of French slavery by the British in 1835, there were intense negotiations between the Catholic Church and the British authorities and the Church (not the slaves) were indemnified. So, when Mr Naeck pinpointed the Church, he was speaking the truth. Why censor him? He was right to advise the so-called descendants of slaves that « Au lieu de passer votre temps à montrer du doigt les autres de vos compatriotes pour votre malheur, il est temps de vous regarder vous-mêmes ». He told them « Votre religion [meaning Catholicism] est celle de vos anciens tortionnaires », which, again, is absolutely true. Based on those facts, he rightly went on to state his opinion that « La hiérarchie de l’Eglise catholique devrait analyser le mal qu’elle est en train de faire aux créoles ». Who can really disagree with Mr Naëck on this? On the contrary, he should be congratulated! Suspending him from his functions for speaking the truth and for expressing his opinions on established historical facts is a symptom of a very serious disease which is plaguing Mauritius. Some believe it has to do with the creolisation of Mauritius where 70% of the population is of Indian origin.

    Mr Naëck pointed out the following : « Savez-vous, par exemple que lorsque la procession du cavadee passait, dans le temps, devant les églises catholiques, on fermait ces dernières ? Le cavadee est dédié au Dieu tamoul Muruga. ». To add to this Gospel truth, I would like to add my personal experience in the matter. When I was at St Jean Bosco Primary School in Curepipe in the 1960’s, I used to go to church with my friends and the front seats were always reserved for Franco-Mauritians. Mr Naëck says that the only thing that the Catholic Church had succeeded in transmitting to her flock, « c’est la prétendue supériorité de la culture européenne ». This explains why mostly Catholic African-Mauritians prefer to be called ‘Creoles’, which is a European rather than an African identity, when African Mauritians also include Hindus and Muslims. Hence, if Creoles have any gripes, they have to address them to the proper 'authorities', meaning to the descendants of slavers, including the Church. Around 70% of Mauritians are of Indian origins, and they are not responsible for slavery. Indian-Mauritians must stand up for themselves and not allow their cultures to be hijacked by the imported French racist politics of créolité under the cover of a bogus Mauricianisme.

    Conclusion
    Such truths were too much to bear for the Catholic Church. But, whether the Catholic establishment likes it or not, they have to live with them and make reparations which are long overdue. « Demander pardon » is not good enough. Malagasy and African-Mauritians should understand that Creole has a specific slave connotation. As long as they hold on to it, it will merely perpetrate their identity problems (« crise et malaise creoles »), especially given that the term itself has been distorted by politicians. And they should not externalise their problems which they have willingly adopted on others and impose on them a creole which they do not even understand and cannot even write properly, which, 177 years after the abolition of slavery, Dr Carpooran still wants to see « épanouir » and « diversifier ». How does one help « blossom » and « diversify » a product of slavery, a crime against humanity?

    A Creole is either a White European, or a spoken language of slaves (long abandoned in freedom) or a person identified by this language when no independent anthropological and sociological studies have yet been able to establish how it was spoken. Mauritians generally speak a Mauritian Patois, which, although French-based, is a mixture of several languages spoken differently in different parts of the country and in different communities, and much more is being added to it with the continual marriage of our people to foreigners and with our daily contact with tourists from the four corners of the earth. By definition, Creole is not an ethnic group, except for the White European in those colonies. The culture of an African-Mauritian is African and not Creole. His civilisation is African and certainly not Creole. Slavery, and the creations of slavery, cannot be regarded as a civilisation by any stretch of the imagination. Perhaps African-Mauritians should ponder on the Swahili Civilisation.

    M Rafic Soormally
    London
    10 August 2012
     
  2. boispignolet

    boispignolet Membre

    What does Creole really mean?
    ... Let's look at the Larousse's definition of the term Creole:

    << CRÉOLE, n. et adj. (portugais crioulo, esp. criollo) confondu souvent, à tort, avec métis, se dit au contraire d’une personne de pure race blanche, née dans les colonies espagnoles de l’Amérique ou, par ext., dans certaines colonies européennes intertropicales (Antilles, Guyannes, Réunion). (On emploie parfois l’expression : Nègre créole, pour distinguer le noir né aux colonies du noir venu d’Afrique.) n.m. Parler né à l’occasion de la traite des esclaves noirs (XVIe-XIXe s.) et devenu la langue maternelle de ces esclaves. (Il existe des créoles à base de français, d’anglais, de portugais, etc.) Le créole de la Guadeloupe. Les créoles anglais des Caraïbes. Parler créole. >>

    M Rafic Soormally
    London
    10 August 2012[/QUOTE]

    Ce n’est pas Rafic que vous auriez dû vous prénommé, mais Trafic tellement vous vous livrez à des manipulations en vue de tromper les lecteurs.
    Vous avez écrit : « Let's look at the Larousse's definition of the term Creole:

    << CRÉOLE, n. et adj. (portugais crioulo, esp. criollo) confondu souvent, à tort, avec métis, se dit au contraire d’une personne de pure race blanche, née dans les colonies espagnoles de l’Amérique ou, par ext., dans certaines colonies européennes intertropicales (Antilles, Guyannes, Réunion). (On emploie parfois l’expression : Nègre créole, pour distinguer le noir né aux colonies du noir venu d’Afrique.) n.m. Parler né à l’occasion de la traite des esclaves noirs (XVIe-XIXe s.) et devenu la langue maternelle de ces esclaves. (Il existe des créoles à base de français, d’anglais, de portugais, etc.) Le créole de la Guadeloupe. Les créoles anglais des Caraïbes. Parler créole. >>
    C’est quoi une personne de pure race blanche ? Certainement un concept qui est la base de votre racisme latent !
    « D'abord, la quasi-totalité des groupes humains actuels sont le produit de métissages, de sorte qu'il est pratiquement impossible de caractériser des « races pures ». Il est déjà très difficile de classer les groupes humains selon des critères biologiques toujours imprécis. Enfin, la constante évolution de l'espèce humaine et le caractère toujours provisoire des groupes humains rendent illusoire toute définition de la race fondée sur des données ethniques stables. » (EU2012 - Albert Memmi )
    Seriez-vous un adepte des thèses d’Adolf Hitler avec sa pure race aryenne ?
    Vous confondez les humains avec notamment des chiens de race, des chevaux de race ou des pigeons de race !!!
    J’ai consulté Le Petit Larousse 2011 édition pc, un Larousse édition papier de 1977, http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/créole/20357#20247 , Le Grand Robert, le Petit Robert 2012, Le Littré 2008 et aucun ne parle de «pure race blanche »

    Merci de vouloir bien donner ici les références de votre Larousse.
     
  3. boispignolet

    boispignolet Membre

    Ce n’est pas Rafic que vous auriez dû vous prénommé, mais Trafic tellement vous vous livrez à des manipulations en vue de tromper les lecteurs.
    Vous avez écrit : « Let's look at the Larousse's definition of the term Creole:

    << CRÉOLE, n. et adj. (portugais crioulo, esp. criollo) confondu souvent, à tort, avec métis, se dit au contraire d’une personne de pure race blanche, née dans les colonies espagnoles de l’Amérique ou, par ext., dans certaines colonies européennes intertropicales (Antilles, Guyannes, Réunion). (On emploie parfois l’expression : Nègre créole, pour distinguer le noir né aux colonies du noir venu d’Afrique.) n.m. Parler né à l’occasion de la traite des esclaves noirs (XVIe-XIXe s.) et devenu la langue maternelle de ces esclaves. (Il existe des créoles à base de français, d’anglais, de portugais, etc.) Le créole de la Guadeloupe. Les créoles anglais des Caraïbes. Parler créole. >>
    C’est quoi une personne de pure race blanche ? Certainement un concept qui est la base de votre racisme latent !
    « D'abord, la quasi-totalité des groupes humains actuels sont le produit de métissages, de sorte qu'il est pratiquement impossible de caractériser des « races pures ». Il est déjà très difficile de classer les groupes humains selon des critères biologiques toujours imprécis. Enfin, la constante évolution de l'espèce humaine et le caractère toujours provisoire des groupes humains rendent illusoire toute définition de la race fondée sur des données ethniques stables. » (EU2012 - Albert Memmi )
    Seriez-vous un adepte des thèses d’Adolf Hitler avec sa pure race aryenne ?
    Vous confondez les humains avec notamment des chiens de race, des chevaux de race ou des pigeons de race !!!
    J’ai consulté Le Petit Larousse 2011 édition pc, un Larousse édition papier de 1977, http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/créole/20357#20247 , Le Grand Robert, le Petit Robert 2012, Le Littré 2008 et aucun ne parle de «pure race blanche »

    Merci de vouloir bien donner ici les références de votre Larousse.[/QUOTE]


    Seriez-vous un menteur Rafic ?
     
  4. boispignolet

    boispignolet Membre

    Rafic, avec ce post inopportun démontre une nouvelle fois que son intellect est en friche. Il soutient un minable journaleux d’une rare stupidité qui croit à la hiérarchie des races, qui est hostile à un groupe ethnique qu’il considère comme inférieur.
    Darlmah Naeck, qui apparaît finalement comme un lamentable journaliste qui écrit sans se documenter d’après ses déclarations suivantes :
    « Voici mes réflexions :
    1. Ces deux intellectuels (le père Alain Romaine et Jean-Marie F. Richard) ont participé avec sobriété au débat en y apportant d’inestimables informations. Je les remercie infiniment. Ces lettres ont été publiées dans Le Défi Quotidien du vendredi 10 août 2012.
    2. Nombre de membres de la communauté créole ont agi avec colère à ce Point de vue. Je les comprends parfaitement, surtout au regard de la contribution du père Alain Romaine et de Jean-Marie F. Richard. J’ai pu constater, par conséquent, les maladresses que j’ai commises, de bonne foi, en écrivant mon article d’opinion. Mon intention n’était nullement de blesser les membres de cette communauté.
    3. Mais comme maladresse il y a eu, je présente à tous mes frères créoles mes plus plates et sincères excuses. » Darlmah Naëck
    Darlmah Naëck est un bouffon qui cogne violemment sur « ses frères » créoles le 8 et qui le 11 s’aperçoit qu’il s’est gouré et présente ses plus plates (car il en a de bosselées) et « sincères » excuses. (Eh oui, il avait oublié l’aspect alimentaire de sa profession dans sa diatribe) d’où ce revirement pour se recaser sur une radio. Ses excuses étant contraintes et n’étant pas le reflet réel de sa pensée, elles n’ont aucune valeur à mes yeux car ce qui est dit est dit et le mal est fait.
    Le sapement de l’harmonie sociale continue…euh, se poursuit…après l’affaire Krishnee Bunwaree sur les musulmans :
    http://www.google.fr/imgres?q=Krishnee+Bunwaree&hl=fr&sa=X&biw=1600&bih=770&tbm=isch&prmd=imvnso&tbnid=44VwKyHQPlWNKM:&imgrefurl=http://ile-maurice.netau.net/propos-racistes-sur-facebook-krishnee-bunwaree-presente-sexcuse.html&docid=owWIymyovQP7ZM&imgurl=http://ile-maurice.netau.net/wp-content/uploads/2012/08/krishnee-bunwaree-facebook.png&w=360&h=303&ei=KGUpUOisEY-Vswaz0oGgAQ&zoom=1&iact=hc&vpx=826&vpy=139&dur=30&hovh=206&hovw=245&tx=141&ty=115&sig=115750333487509447210&page=1&tbnh=130&tbnw=154&start=0&ndsp=32&ved=1t:429,r:4,s:0,i:90
    http://www.defimedia.info/live-news/item/16797-krishnee-bunwaree-je-pr%C3%A9sente-mes-excuses.html
    Apparemment, c’est courant ce genre de propos : (dixit R BEEBEEJAUN)
    « Il faut des sanctions très sévères contre ce genre de commentaires », a-t-il déclaré, indiquant que le racisme gagne du terrain dans le pays.« Nous pouvons également entendre de tels propos dans des réunions privées politiques aussi bien que dans certaines institutions », s’est indigné Ahmed Rashid BEEBEEJAUN, Vice-Premier ministre et ministre des Services publics (…) » ( Lexpress du 8/08/2012)
    Vite ! Des noms pour la police monsieur BEEBEEJAUN !
    C’est farcebook cet épisode de la vie mauricienne et la nation arc-en-ciel a encore un peu plus de plomb dans l’aile avec cette histoire.

    Ces polémiques sont très instructives à plus d’un titre. Tout d’abord, elles mettent en évidence qu’il y a bien à Maurice des problèmes communautaires latents importants confirmés aussi par le vice-premier ministre ainsi que par la direction du journal :
    « Comme d'habitude et dans un souci de liberté d’expression et de débat démocratique, la direction du Défi Media Group a laissé libre cours à tous ceux qui voulaient s’exprimer à la fois sur l’article et sur son auteur de le faire librement. Elle note toutefois qu’en lieu et place de débat, les réactions et les contre-réactions prennent une tournure inquiétante. Dans ces conditions, la direction ne peut que suspendre le blog et les commentaires qui ont suivi tout en présentant de profondes excuses à tous ceux et celles qui se sont sentis visés et blessés par ledit article, ce qui, assure l’auteur, n’était pas dans ses intentions. »
    Concernant l’affaire Darlmah Naëck. La police de Ramgoolam est nettement moins efficace. Si le journaliste a été viré malgré ses excuses, je pense que les faits sont nettement plus graves que dans l’affaire Krishnee Bunwaree.
    Tous ces comportements démontrent l’imbécilité des gens. J’ai remarqué que dans les pays où cohabitent plusieurs communautés, il y a systématiquement des problèmes entre elles, même si elles sont très religieuses. À méditer à cette occasion sur le rôle des religions dans la cité.

    Ensuite, le sieur Rafic qui critique fréquemment la France au sujet d’un supposé racisme à l’égard d’une certaine communauté ferait bien de descendre de sa tour de Londres afin de s’occuper de ce qui se passe dans son pays. Il serait bien inspiré au lieu de voir la paille dans l’œil du voisin français de voir la poutre dans son œil mauricien.
    Ce cher Rafic Soormally dans ses posts répète souvent que l’Ile Maurice est composée d’une majorité de descendants d’Indiens. Ce qui est vrai, mais il oublie de préciser qu’il y a 48 % d’hindous et 16,6 % de musulmans parmi ces descendants d’Indiens. (recensement 2000)
    Il oublie aussi de mentionner qu’il y a un contentieux très ancien entre ces deux communautés religieuses et plus récemment à la suite des tristes évènements qui ont eu lieu en Inde par la destruction en 1992 de la mosquée de Bâbur par les hindous.
    Les religieux sont des pacifiques…si si je vous le dis ! Des milliers de morts ! Bof !
    En fait, l’Ile Maurice est un pays rempli de tensions intercommunautaires ! Une petite étincelle et le pays tout entier s’embrase et Rafic compte bien contribuer à cet embrasement à l’aide de ses centaines d’écrits sur le Web.
    Au fait, certains de ses écrits peuvent peut-être, s’il y avait une plainte et un avocat habile, faire l’objet d’une étude par la justice mauricienne comme Facebook avec l’affaire Krishnee Bunwaree…


    P.-S. : Je renvoie les lecteurs vers les liens qui suivent. Deux magnifiques réponses au torchon de Darlmah Naëck et bien loin des élucubrations clownesques, vicieuses et inconvenantes de Rafic Soormally.
    http://www.lemauricien.com/comment/reply/19170#comment-form
    http://www.facebook.com/jychantoiseau/posts/10151988707885507?comment_id=34362356&offset=0&total_comments=3
     
  5. Apartheid in Mauritius

    Canadian Journalist and former MMM politician, in his article on the propaganda surrounding the death of Nelson Mandela, Mr Jooneed Jeeroburkhan said :

    << When NMU (Noël Marrier d’Unienville) returns from South Africa to inject the communalist venom in the Mauritian Body Politic via Le Cernéen newspaper (Divide & Rule), D.F. Malan is laying the juridical foundations of Apartheid in South Africa. >>

    << The elections of 1967 and Independence in 1968 were two resounding victories in our long struggle against Mauritian Apartheid. But immediately after independence, London and Paris (and Washington, of course) compelled Ramgoolam’s Labour Party to form a coalition with Duval’s PMSD – which had opposed universal suffrage and independence. >>


    The fact that the front seats in Catholics Churches were reserved for Franco-Mauritians was also a form of Apartheid.

    When establishing the facts about Mauritian so-called Afro-Creoles, journalist Darlmah Naeck said:
    << Votre religion [meaning Catholicism] est celle de vos anciens tortionnaires >>


    This also applies to their names, like the lone deranged pervert who keeps spreading lies, personal attacks and hate on this forum while thousands of others who are reading the authors work find nothing to say simply because the truth cannot be suppressed. Mind you, the pervert is unable to write a piece of his own since no one is interested in him. To use his own flushing the toilet example (which he is so fond of), it seems that every time he goes to the toilet, his head becomes empty.

    Furthermore, their (Creole) organisations are also based on an Apartheid System as they discriminate against 'Creoles' who are Hindus & Muslims.

    M.R.S.
     
  6. boispignolet

    boispignolet Membre

    Rafic réagit à un post du 15/08/2012 ! :rolleyes:

    On se rend bien compte à la lecture des posts de Rafic qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir pour que l’Ile Maurice devienne une nation multiraciale harmonieuse!

    Rafic assène des affirmations qu’il n’est pas possible d’accréditer, car il ne cite pas ses sources. Il est si inventif, qu’il pourrait faire parler un mort. :mrgreen:

    Parfois, il a des moments de lucidité comme lorsqu’il aborde les places réservées dans les églises. Cette manière de faire de l’église existait également en France métropolitaine à l’égard des riches donateurs.

    Moi aussi, je suis étonné qu’une religion jadis imposée continue d’être pratiquée, l’Église catholique ayant une histoire qui ne plaide pas en sa faveur comme d’autres d’ailleurs…

    Dans ce post, il ose citer Darlmah Naëck, un autre chantre du racisme. Mais comme dit le proverbe, qui se ressemble, s’assemble…

    Voici la prose de ce « journaliste » qui a été suspendu de ses fonctions, mais dont Rafic Soormally a pris la défense :

    http://www.montraykreyol.org/spip.php?article5626

    Vous pourrez juger ainsi la mentalité abjecte de Rafic Soormally qui tire sans cesse dans les pattes d’une communauté afin de semer la zizanie à Maurice, alors qu’il réside à Londres !

    Lorsqu’il écrit: « no one is interested in him », au vu des très nombreuses personnes qui répondent à ses posts, je suppose qu’il s’agit de lui.

    Rafic aime qu’on le reconnaisse comme faisant partie de l’élite mauricienne, il est imbu de sa personne, la preuve, il s’édite lui-même, photo à l’appui :

    Written by M Rafic Soormally :

    http://www.defimedia.info/blog/item/7436-rundheersing-bheenick-awarded-central-banker-of-the-year-2012-for-africa-at-waldorf-hilton-hotel-in-london.html

    Tout est dit !
     
  7. Créolité à l'Apartheid

    Who can really dispute the fact that Creole organisations in Mauritius discriminate against 'Creoles' who are Hindus and Muslims?
     
  8. boispignolet

    boispignolet Membre


    J’espère que vous avez remarqué que chacun à Maurice fait sa petite sauce !
    Petite sauce faite par les dirigeants de chaque communauté qui tiennent à s’enorgueillir de leurs différences et cherchent à supplanter les autres communautés.
    À mettre toutes dans le même panier !
     
  9. I have decided to remove this post

    I have decided to remove this post
     
  10. Maurice Labour, où sont-ils, les Créoles hindous et musulmans?

    Un journaliste mauricien, Pradeep Kumar Daby, pose la question suivante au Prêtre catholique Maurice Labour, grand défenseur de la créolité et du créolisme :
    «> Certains pensant que vous seriez viscéralement anti hindou ? » (Défi Quotidien, 23 décembre 2013)

    [​IMG]
     
  11. boispignolet

    boispignolet Membre



    Et dire qu’il y en a qui s’emmerdent le jour de Noël ! :mrgreen:

    Rafic a posé son séant non sur ma cuvette de WC, mais sur sa chaise devant son pc afin de passer consciencieusement son 25 décembre à la chasse à la cuvette de WC sur le Web. Et pourtant il se dit ne pas être Google ! :mrgreen:

    Rafic écrit qu’en associant les écrits d’autrui à ma cuvette de WC cela dénote ma quasi-maladie ainsi que ma perversité.

    J’ai une quasi-maladie ? J’ai de la chance, car cela veut dire en bon français que je ne suis pas malade.

    Je serais un pervers ?

    Rafic a toujours vécu dans le confort d’une cellule familiale bourgeoise. Mais moi pas !

    Chez mes parents, il y avait une cabane au fond du jardin et lorsque le besoin se faisait sentir, je me rendais en ce lieu afin de me débarrasser d’aliments usagés.

    C’est après que, prenant une par une quelques feuilles découpées dans un vieux journal se trouvant suspendues à un clou rouillé, j’envoyais la prose journalistique par le fond accompagnée d’une bonne couche de matière fécale.

    Ce geste naturel est-il répréhensible au point de susciter de la part de Rafic un courroux réprobateur ?

    Est-ce faire montre de maladie ou de perversité de recycler ainsi les écrits journalistiques afin de leur donner une nouvelle vie ?

    Tout écrit est souvent destiné à disparaitre avec le temps, mais il est parfois possible d’établir des priorités et notamment lorsque l’infimité des écrits qui vilipendent Nelson Mandela n’est pas destinée à passer à la postérité. Alors, autant abréger sa souffrance et éviter qu’elle ne finisse dans un fond de tiroir.

    Rafic m’invente une maîtrise de la langue française que je n’ai jamais eu la prétention d’avoir.

    Rafic écrit : « ce fauteur de trouble qui est incapable d’écrire un article publiable et dont les attaques personnelles sont rejetées par l’ensemble de la presse mauricienne, essaie constamment de saboter, sans succès, les ouvrages des autres en s’imposant à tout bout de champ.

    Je sens là une pointe d’énervement, car il n’est pas habitué à la contradiction le gaillard !

    Il écrit, mais ses écrits ne doivent pas être critiqués ! À quoi sert un forum ?

    Quel clown ! Je n’écris que sur ce forum et pas ailleurs (pas le temps) sauf une seule fois dans le Matinal en réponse à un article de Rafic relatif à la langue créole. J’invite d’ailleurs les lecteurs de ce forum à rechercher les écrits de Rafic et les réactions des lecteurs (quand il y en a) et surtout sur ce forum.

    La définition que Rafic prétend avoir trouvée dans Le Larousse ne correspond pas à la réalité. Aux lecteurs de juger. De même pour l’emploi des termes négro et nègre, car Rafic est plus fort que Le Grand Robert et Le Petit Robert. Il a l’outrecuidance de vouloir donner des leçons de français aux spécialistes.

    Qui se dit avoir la prétention de maîtriser la langue française Soormally ou Boispignolet ?

    Rafic a écrit en évoquantSenghor : « « Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais." Il a été au service du colon français toute sa vie. Soutenu par la France, il avait été président du Sénégal pour sauvegarder les interêts de la mère patrie. Il a loué la beauté de la femme négre, mais avait épousé une blanche ». [Feobus - 20.04.2008].

    Ah bon ! D’après Rafic si on dit que les femmes noires sont belles et que l’on épouse une femme blanche ça pose problème ! Complètement détraqué le gonze !

    Encore une bonne de Rafic : « Les racistes français tuent toujours les Nègres musulmans en Afrique ! »

    Et que tuent les noirs musulmans de certains pays africains ? Que violent les noirs musulmans de certains pays africains ? Que détruisent les noirs musulmans de certains pays africains ?

    Je suis certain que Rafic de Londres va répondre à ces questions.

    Rafic a écrit : « L’audace du mythomane en osant dire que le terme européen nègre ne peut être évoqué que par un Noir (voire uniquement catholique comme Césaire et Senghor) frise l’insanité.

    Je n’ai pas écrit catholique. J’ai cité Le Grand Robert qui mentionne :
    Nègre, négresse. N.
    1 Vieilli, péj. (Terme raciste, sauf lorsqu'il est employé par les Noirs eux-mêmes;

    Concernant votre désaccord, prenez attache avec les éditions Le Robert.

    Rafic a écrit : « L'écrivain Michèle Souchet-Gavel a évoqué les nègres et les écrivains de la négritude »

    À évoqué dans quel ouvrage ?

    Rafic a écrit : « Ce loner qui cache son visage est obsédé avec les femmes des autres (comme la femme de Dev Virahsawmy) et qui passe son temps à copier des liens, à pervertir, mentir, insulter et inciter à la haine sur tous les postes d’autrui aurait un comportement quasi-maladif. Peut-être qu’il vit seul dans une chambre de bonne dans un immeuble à Paris et passe son temps à courir après les femmes des autres.

    Quel culot ! Rafic critique sans cesse Dev Virahsawmy et lorsque j’émets des doutes sur l’utilité de l’association de Madame Virahsawmy, le Zorro de pacotille arrive au galop sur son beau cheval noir pour prendre sa défense. Pitoyable !

    À force de squatter les réceptions, ce pique-assiette ressemble d’ailleurs plus au sergent Garcia qu’à Zorro ! :mrgreen:

    Auto Pub de M. et Mme Rafic Soormally :

    http://www.defimedia.info/blog/item/7436-rundheersing-bheenick-awarded-central-banker-of-the-year-2012-for-africa-at-waldorf-hilton-hotel-in-london.html
     
  12. Freedom of expression to debate issues, not to make personal attacks



    Freedom of expression to pose questions and debate issues and not make personal attacks


    << To his [Charles Boispignolet's] displeasure, I am not a créolophone like him. Unlike in slavery, the individual chooses which language to speak and write in freedom. On the other hand, the descendant of slave is free to preserve the slave language, but it cannot be imposed on everyone else, whether or not the term is used in common parlance. People often uses terms they do not understand, terms such as créolisme, communalisme, islamisme - many such terms were invented by racists.

    However, aside this loner, readers with knowledge, logic and common sense would understand why the question << How does a descendant of African slave become a Creole, creole being a European term? >> was put. Mind you, although a person is free to describe himself (herself) a descendant of slave, there is a problem with this expression as, similarly, Australians should be described descendants of convicts. If an African is made a slave and is freed, are his descendants descendants of slaves or Africans? People have freedom of expression and are entitled to pose such questions and debate such issues. >>


    << Alors que, malgré toute divergence d’idée dans certains cas, des milliers de lectrices et lecteurs s’informent à travers les ouvrages des auteurs sur ce forum et ailleurs, ce fauteur de trouble qui est incapable d’écrire un article publiable et dont les attaques personnelles sont rejetées par l’ensemble de la presse mauricienne, essaie constamment de saboter, sans succès, les ouvrages des autres en s’imposant à tout bout de champ.

    Ce loner qui cache son visage est obsédé avec les femmes des autres (comme la femme de Dev Virahsawmy) et qui passe son temps à copier des liens, à pervertir, mentir, insulter et inciter à la haine sur tous les postes d’autrui aurait un comportement quasi-maladif. Peut-être qu’il vit seul dans une chambre de bonne dans un immeuble à Paris et passe son temps à courir après les femmes des autres.

    À rappeler que, d’après les médias européens, tous les terroristes qui ont tué des enfants, comme adultes, dans les écoles aux USA étaient tous des « loners » et des « obsédés ». La préfecture parisienne devrait prendre bonne note. >>



    Rather than debating issues, the W.C. Pervert Charles Boispignolet makes personal attacks and drags peoples wives children and families, all in attempt to suppress freedom of expression. This is the classic strategy of a racist and a very sick man.

    M.R.S.
     
  13. boispignolet

    boispignolet Membre

    Vlà ti pas que Rafic nous fait un coup de Calgon, car je parle défavorablement de lui! :cry:

    Il post dans un journal une photo avec une légende dithyrambique mais il ne faut pas la critiquer.

    Rafic a écrit : « the individual chooses which language to speak and write in freedom.

    Mais c’est ce que je m’efforce depuis belle lurette de vous faire comprendre! :rolleyes:

    D’ailleurs, vous appliquez cela à la lettre, car vous avez choisi de ne pas parler le créole.

    Mais vous, ce que vous voulez c’est l’abandon pur et simple de la langue créole à Maurice, car elle est issue de l’esclavage.

    Rafic a écrit : « However, aside this loner, readers with knowledge, logic and common sense would understand why the question << How does a descendant of African slave become a Creole, creole being a European term?”

    Mon cher Rafic, les lecteurs s’en foutent de vos soi-disant questions sur ce sujet, car aucun membre de ce forum et d’ailleurs ne souhaite échanger avec vous.

    Mais comme vous êtes un individu borné, du moment que votre prose apparaît sur un forum, vous êtes content. Et en ce moment, votre prose est en rouge, car c’est Noël et vous avez les boules ! :mrgreen:

    Il est inutile de copier des informations que l’on trouve sur le web afin de les poster ici. Les lecteurs savent pertinemment bien où les trouver.

    Vous me situez dans la catégorie des terroristes maintenant ! M’autorisez-vous à faire la bombe ce soir ?

    Rafic, j’ai bien l’impression que l’on vous a volé votre sucette orthodontique lorsque vous étiez un petit bébé et que vous ne vous en êtes jamais remis.
     
  14. Confondre le Patois Mauricien avec le créole des esclaves

    Il ne faut pas confondre le Patois Mauricien avec le créole des esclaves


    << In her article « Construction et stratégies identitaires pour les Créoles » (le Mauricien 31/01/2000 and 01/02/2000), even Mrs Danielle Palmyre of the « Diocèse de Port-Louis » recognises that the term 'Créole' is associated with a panoply of pejorative and degrading terms which she describes as : « Crépus », « Créoles ti sévé », « mo noir », « zanimaux », « paresseux », « propension naturelle pour l'alcoolisme », « sentir mauvais », « culture et langue comme inférieurs ». >>

    Charles Boispignolet a écrit :
    << Bhikhari Thakur n’a pas repris en 2011 votre article ["Bhojpuri not comparable with Creole", l'Express 18th July 2010], car c’est vous qui l’avez posté comme pour Le Matinal >>


    Réponse :
    Espèce de vile menteur et puanteur! Vous parlez toujours en votre langue de votre sale w.c. BADBHOO!!



    M.R.S.
     
  15. boispignolet

    boispignolet Membre

    Il ne faut pas confondre le Patois Mauricien avec le créole des esclaves
    C’est évident, car depuis 1835 le créole a évolué mais pas Rafic.

    J’ai l’impression que la bête immonde est encore enfermée dans ses WC, assise sur la lunette de la cuvette et qu’elle déverse en continu son flot habituel de propos racistes et communautaristes.
    Heureusement, ses élucubrations n’ont que peu de chemin à parcourir pour finir là où elles méritent d’être…dans une fosse septique.
    Les quelques mots que vous avez retirés de leur contexte et semble-t-il d’un article de Danielle Palmyre seraient-ils ceux attribués par d’autres communautés à l’encontre des créoles et surtout entre jeunes dans les écoles ?
    Afin d’assurer votre crédibilité, merci de mettre le lien conduisant directement à l’article en question.
    Je vous conseille son livre très complet sur le sujet.

    Créoles, vous pouvez dormir tranquille, Rafic l’extrémiste de service est en train de prendre soin de la nation arc-en-ciel !
     

Partager cette page